L’arrivée d’un bébé dans une famille est certainement l’un des événements les plus joyeux qui soient. Pour bien préparer cet événement, les futurs parents ne doivent pas seulement préparer avec soin la chambre de bébé, ses vêtements, etc. Ils doivent aussi suivre de près la grossesse et suivre des cours de préparation à l’accouchement.

Une bonne préparation s’impose

Les femmes enceintes doivent se préparer, non seulement pour que la grossesse se déroule dans les meilleures conditions, mais également pour bien préparer le jour J. Normalement, la préparation doit se faire avant même la conception. Autrement dit, il faut que la femme comprenne et accepte pleinement, de tout son cœur le fait de devenir mère. Se préparer lorsque bébé est dans son ventre signifie changer certaines habitudes. Par exemple, elle doit arrêter de fumer, de boire de l’alcool et suivre rigoureusement les recommandations du médecin si elle a des pathologies telles que le diabète. Parfois, adopter un autre régime alimentaire s’impose. Mais une femme enceinte se prépare aussi en prenant soin de son corps, en faisant des exercices adaptés pour se maintenir en forme. Elle peut demander conseil à la sage-femme sur les exercices spécifiques à faire pour que l’accouchement se passe au mieux. En effet, il y a des muscles à travailler et des postures à apprendre pour accoucher sans douleur ou avec le moins de douleurs possible. Pour apprendre les bonnes pratiques à adopter pendant le travail et pendant l’accouchement, les futurs parents doivent suivre des cours de préparation à l’accouchement. Ces séances sont prises en charge par la Sécu. Vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas suivre ces cours de préparation.

Péridurale ou césarienne

Certaines femmes décident dès le début de leur grossesse pour une péridurale parce qu’elles ne veulent pas souffrir pendant l’accouchement. Cela se comprend parfaitement parce que les contractions peuvent être particulièrement douloureuses et épuisantes. D’autres femmes souhaitent vivre l’accouchement sans péridurale, car elles pensent que de cette manière, elles tisseront des liens très forts avec leur enfant. C’est également un argument qui se défend. Certaines changent d’avis une fois que le travail commence et que les douleurs deviennent insupportables. De toute manière, il est toujours possible d’injecter la péridurale à tout moment. Mais avec ou sans péridurale, pensez à utiliser les astuces sur www.accouchement-naturel.com pour gérer avec plus d’efficacité la douleur pendant le travail. Il peut arriver également que, malgré une grossesse menée sans encombre, une modification de la position de l’enfant exige une césarienne en urgence. Toute femme enceinte doit se préparer aussi à cette éventualité, car au dernier moment, si l’enfant fait une souffrance fœtale ou se présente par le siège ou encore s’il s’est enroulé le cordon autour de la gorge, une césarienne est la seule solution pour le sauver. Dans certains cas, ce genre de décision doit être prise très rapidement, donc, si une femme enceinte envisage cette possibilité avant le jour de l’accouchement, elle aura plus de facilité à l’accepter le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *